Accueil > Événements > Faits marquants > Catastrophe écologique et humaine liée à l’épandage de l’Agent Orange au (...)

1961

Catastrophe écologique et humaine liée à l’épandage de l’Agent Orange au Vietnam

10 août - Utilisation de l’Agent Orange par les militaires américains pendant la guerre du Vietnam

Article créé le 15 mai 2012, dernière mise à jour 13 septembre 2012


Voir en ligne : Make Agent Orange History

L’agent Orange est un défoliant utilisé massivement lors de la guerre du Vietnam de 1961 à 1971 dans le but de défolier les forêts et détruire les récoltes, afin que les insurgés ne puissent ni se cacher ni se nourrir. Il a également été utilisé aux abords des bases militaires américaines pour les dégager et prévenir les attaques.

Cet herbicide développé par Monsanto doit son nom à la couleur des bandes inscrites sur les fûts dans lesquels il était stocké. Il est en réalité de couleur rose et brunâtre.

On a découvert des années plus tard que l’agent Orange contenait de la dioxine, notamment suite à la fuite de dioxine de Seveso, catastrophe   qui a démontré que la dioxine portait de graves atteintes à l’environnement   et à la santé   humaine.

Selon le site Make Agent Orange History, près de 12 millions de gallons, soit plus de 54 000 mètres cubes, ont été déversés au Sud Vietnam à des concentrations 50 fois supérieures à celles recommandées pour désherber. On estime que 2 millions d’hectares de forêts et de cultures ont été dévastés et que 4,5 millions de Vietnamiens et 100’000 soldats américains ont été exposés à la dioxine.

Les conséquences sur la santé   humaine et animale se répercutent encore sur les générations actuelles sous forme de cancer ou d’enfants souffrant de malformations génétiques ou de spina bifida. De plus, la déforestation et la pollution   des sols a conduit à une catastrophe   écologique, provoquant l’extinction de la faune et de la flore, la désertification et l’érosion des sols.

L’État fédéral américain a été la première entité mise en cause par les victimes de l’agent Orange, mais ce dernier bénéficie de l’immunité pour tout acte commis en temps de guerre. Les vétérans américains victimes de l’agent Orange se sont alors retournés vers les fabricants de l’herbicide et ont obtenu des dédommagements (180 millions de dollars).

Depuis 2003, les gouvernements américain et vietnamien se sont unis pour élaborer un plan d’assainissement et des programmes de santé   publique. Des fondations privées et publiques américaines et vietnamiennes se sont également associées pour faire avancer les projets d’assainissement et de santé   publique.

Source :
- Make Agent Orange Hystory
- Agent Orange Record
- Reportage d’Alexis Duclos sur les effets de l’agent Orange au Vietnam

Pour en savoir plus :
- Aspen Institute
- Cinquante ans après, l’« agent orange » empoisonne le Vietnam, Le Monde diplomatique
- IRIN : VIETNAM : Vivre avec l’agent orange
- Agent Orange Vietnam : dépôt des dossiers à la Cour d’appel de New York